Nom scientifique : Diplodus spp

Famille : Sparidés

Fréquemment pêché, le Sar commun de Méditerranée (Diplodus sargus sargus, en photo) est un poisson qu’on trouve à faible profondeur, préférentiellement sur les zones rocheuses ou les herbiers de posidonies. Les juvéniles grandissent dans les eaux saumâtres des étangs côtiers au printemps et en été, avant de partir vivre en mer à partir de l’automne. La teinte de sa robe varie en fonction des habitats qu’il occupe : claire sur le sable, foncée sur les roches sombres.

D’autres espèces de sars sont pêchées en Méditerranée française parmi lesquelles :

  • le sar à tête noire (Diplodus vulgaris), de même taille que le Sar commun, et aisément reconnaissable à ses deux bandes noires verticales, l’une à l’arrière de la tête et l’autre à la base de la queue, ainsi qu’à ses rayures jaunes horizontales ;
  • le sar à grosses lèvres (ou Sar tambour : Diplodus cervinus), plus gros que les sars commun et à tête noire, et reconnaissable à ses bandes verticales sombres qui parcourent son corps, plus larges que chez le Sar commun.
Sar commun de Méditerranée (Diplodus sargus sargus) – © Ifremer / Pierre Porché

Comme la Daurade royale, les sars sont capables de briser avec leurs mâchoires les coquilles des coquillages. Ils sont eux aussi hermaphrodites, d’abord mâles puis femelles, mais le changement de sexe n’est pas obligatoire pour toutes les espèces.

Etat du stock : non évalué
Modes de pêche : chalut de fond, filet, ligne
Tailles légales de capture : 23 cm (Sar commun), 18 cm (Sar à tête noire) – pas de taille minimale pour le Sar à grosses lèvres
Longévité : 8 ans (Sar commun)
Age de première maturité : 2 ans (sars commun et à tête noire)

Pour en savoir plus :